[juiz_sps buttons="facebook, twitter, google, linkedin, mail"]

De grandes avancées sur Parcoursup

Une convention a été signée le 16 décembre 2019 entre l’Enseignement catholique, représenté par RenaSup, et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche concernant la mise en œuvre des règles de la procédure Parcoursup dans les établissements du 2d degré sous contrat proposant de l’enseignement supérieur. Ce texte permet d’accorder la procédure à leur cadre réglementaire spécifique et garantit leur participation libre et volontaire aux objectifs ministériels, notamment en matière d’ouverture sociale. Ainsi, l’Enseignement catholique s’engage, par cette convention, à faciliter l’accès des candidats boursiers à ses formations d’enseignement supérieur.

Aurélie Sobocinski

enseignement supérieur

Conformément à la déclaration de sa Commission permanente du 28 mars 2019, l’Enseignement catholique, représenté par RenaSup, a signé, le 16 décembre dernier, une convention sur Parcoursup avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cet accord est destiné à régler les différents problèmes qui avaient émaillé la campagne de l’an dernier. Parmi eux : la question de l’ouverture sociale, des entretiens de sélection, de l’internat et de la participation aux commissions d’accès à l’enseignement supérieur.

 

Une alternative aux quotas

La convention réaffirme qu’aucun quota ne peut être imposé à l’enseignement catholique. En revanche, ses établissements s’engagent à accueillir dans leurs formations un pourcentage de boursiers égal à celui des boursiers ayant présenté leur candidature. Ainsi, le taux de boursiers parmi les appelés n’est donc pas fixé de manière exogène par le Recteur comme pour les établissements publics, puisque les établissements catholiques ne peuvent pas accueillir des boursiers qui n’auraient pas fait la démarche de postuler pour leurs formations.

La mise en œuvre des taux minimums de bacheliers professionnels admis en BTS introduits par la loi du 8 mars 2018 se fera sur le même principe : la proportion de bacheliers professionnels admis dans leur STS sera définie par une concertation avec les autorités académiques, sur la base du pourcentage de bacheliers professionnels ayant candidaté.

 

Échanges et entretiens

Les échanges ou entretiens peuvent toujours être organisés avant la fin de la période de confirmation des vœux. Ceux qui interviennent pendant la phase dite de classements sont qualifiés « d’entretiens de sélection » par la plate-forme.

Ces derniers deviennent possibles pour toutes les formations diplômantes (types BTS, DCG, DECESF, DNMADE, ... ), sous réserve que l’établissement en fasse la demande au CSAIO. Cette requête ouvrira une concertation visant à faciliter l’organisation de ces entretiens pour les jeunes, en évitant certains bugs comme des conflits de calendrier par exemple. À noter que les établissements de formation s’engagent à développer, autant que possible, des modalités de passation d’entretien à distance.

Les formations « non diplômantes » notamment les CPGE, si elles ne peuvent toujours pas faire passer d’entretiens dits de sélection, auront néanmoins la possibilité de demander la version étendue du projet de formation motivé, permettant d’aller au-delà de la limite ordinaire de 1500 signes.

La contrainte d’anonymisation des candidats – qui, comme l’an dernier, ne concerne pas les établissements d’origine- est donc levée dans le cas où l’établissement de formation dispose d’un internat ou prévoit des entretiens ou un concours, ou recrute par la voie de l’apprentissage. Les appréciations sur les bulletins scolaires et les pièces justificatives de titres ou de diplômes qui sont produites par les candidats en réponse aux demandes des établissements de formation ne sont pas non plus anonymisées.

Le texte acte par ailleurs la non intervention de la plateforme Parcoursup dans les procédures d’inscription dans les internats de l’enseignement catholique. Les établissements choisissent librement d’intégrer ou non leurs places sur Parcoursup. Si elles y sont proposées, s’y appliqueront alors les modalités du portail veillant à prioriser les places à l’internat sur la base d’un classement social réalisé par l’établissement lui-même.

 

Commission d’accès à l’enseignement supérieur

 Enfin, le président territorial de RenaSup siégera dans chacune des commissions d’accès à l’enseignement supérieur qui gèrent, à l’issue de la procédure de Parcoursup, les candidats restés sans formation.

Dans ce cadre, il pourra proposer npour ces jeunes des solutions au sein de l’enseignement privé catholique, en lien étroit avec les établissements concernés et en cohérence avec le parcours préalable des bacheliers.

 

Webinaires Parcousup

Monsieur Jérôme Teillard, chef du projet Parcoursup a accepté de recevoir RenaSup au sein du Ministère de l’Enseignement Supérieur pour deux webinaires d’échanges avec les établissements d’origine et d’accueil des candidats du réseau.

Principaux sujets évoqués :

Pistes pour 2021- Nouveautés 2020- Retour sur expérience 2019 - Anonymisation – Handicap fiche de liaison- IEP Paris et Province- Formations Santé et Paramédicales dont IFSI, Kiné, AS et AP- Sectorisation et proximité géographique- les ordres de préférences –l’accès des Bacs Pros en BTS –Remplissage et Accès aux Fiches Avenir –Traitement de l’Apprentissage- Problématique des Formations hors Parcoursup

 

Principaux sujets évoqués :

Pistes pour 2021- Nouveautés 2020- Retour sur expérience 2019 - Anonymisation – Handicap et accès à la fiche de liaison- Gestion des internats–la publication des critères sur attendus notamment locaux- Entretiens en BTS/CPGE – Extension du nombre de signes du Projet de Formation Motivé- L’intégration sur le portail de l’Apprentissage- le cas des mixités de publics-des Formations hors contrat- le traitement de l’internat en CPGE- Traitement des césures- Les candidats étrangers-l’intégration des redoublants- les remontées de liste d’attente pour les oui définitifs-la visibilité des listes d’attente-Point d’étape et démissions automatiques- Les mutations hors Portail- la vérification des pièces justificatives-

 

 

Partagez cet article

[juiz_sps buttons="facebook, twitter, google, linkedin, mail"]